i-noël

2 janvier 2015

Déjà début janvier 2015. Dans les années 80 on pensait qu’en l’an 2015 nous allions pouvoir nous voir tout en parlant au téléphone. Nous pensions que nos autos allaient être électriques ou qu’elles allaient voler. Nous rêvions à l’époque où Marty McFly arrivait dans le futur et que tout allait être informatisé, robotisé, que tout allait être plus cool que ce ne l’était. C’était très loin devant nous et nous rêvions du futur.

Eh bien, je repense à mon souper du jour de l’an et nous y sommes dans le futur!

J’ai rapidement garé ma voiture hybride dans le stationnement du restaurant car ma très bonne amie qui habite l’extérieur tentait de me rejoindre via facetime. Puis, je suis entré au restaurant, bien bu, bien mangé et passé une très belle soirée en compagnie de mes amis.

Mais il y a maintenant une chose à laquelle nous ne pensions pas à l’époque. Les enfants du futur. Vous savez ceux qui restent branchés sur leurs divers appareils électroniques ; iphone, ipad, ipod….. Ma table en était remplie. Je ne montre probablement pas l’exemple, mon iphone était sur la table devant moi juste au cas où. Juste au cas où d’autres amis ou parents voudraient me souhaiter la bonne année. Mais j’en ai pris conscience. Toute la soirée les enfants n’ont jamais arrêté de jouer avec leur i-chose. Je me rappelle que les conversations d’adultes pouvaient être vraiment emmerdantes quand j’avais l’âge de 6-7 ans, mais je partais dans mes pensées, je dessinais, je jouais en dessous de la table jusqu’à me faire chicaner, j’allais chercher des bonbons (des poignées de bonbons) dans le plat à l’entrée du restaurant, on parlait fort et on riait fort. Mais on socialisait. J’ai l’air rabat-joie de ramener cette histoire des générations et de dire que dans mon temps c’était différent. Mais c’est vrai. Quand j’étais trop près de la télé ma mère me criait que ce n’était pas bon pour mes yeux. J’ai du mal à imaginer plus tard la vue des enfants qui regardent leur i-machin à moins de 10 pouces de leurs yeux.

J’ai malgré tout passé une belle soirée, mais je serais très curieux de demander aux enfants présents quels sont les souvenirs qu’ils ont de cette soirée. Je pourrais ainsi leur raconter les souvenirs que j’ai de plusieurs 31 décembre au soir dans les années 80. Je suis sûr que ce sera très différent des leurs et que j’aurais l’air de venir d’une autre époque.

Je souhaite à chacun d’entre vous une très belle année 2015. Santé !